Comment protéger et entretenir son matelas ?

Le matelas fait partie des éléments les plus importants de la literie, et par conséquent des plus chers aussi. Pour rentabiliser l’investissement réalisé dans un matelas, il est donc judicieux de le garder le plus longtemps possible. Et mieux, dans un bon état. Un simple entretien permettra de favoriser sa longévité. Voici quelques conseils.

Disposer son matelas sur un sommier

La première erreur à ne pas commettre est de penser que le matelas peut simplement être posé à même le sol. Si en théorie cela peut paraître pratique voire économe, la réalité est tout autre. Il est faux d’imaginer qu’un sommier est un centre de dépense inutile. Par son rôle important dans le confort, mais surtout par son impact dans l’hygiène du matelas, le sommier apparaît comme indispensable. Afin de mettre votre matelas dans des conditions favorables il est donc largement recommandé de l’associer à un sommier. La longévité du matelas n’en sera que plus importante et le confort dont vous bénéficierez également.

Le coût du sommier ne sera alors qu’un investissement pour conserver plus longtemps votre matelas. Vu sous cet angle, il est donc préférable d’opter pour un sommier, même d’entrée de gamme, plutôt que de devoir changer de matelas précocement.

Protéger son matelas

Les linges de lit ne sont pas seulement commercialisés pour leur aspect esthétiques. Comme c’est le cas pour les housses de couette, qui ont pour but de protéger la couette de la poussière notamment, le drap housse fait de même avec le matelas. Dès l’achat de votre matelas, il est donc fortement conseillé de lui associer un drap housse adapté, d’une part pour éviter de dormir à même le matelas et d’autre part pour le préserver. Les draps housses ne sont toutefois pas les seuls éléments pouvant protéger votre matelas. L’alèse vise également à remplir cette fonction. Grâce à une matière imperméable elle évite ainsi que le matelas soit directement atteint par les fluides.

Qu’il s’agisse de transpiration, de fuite urinaire ou de bouteille renversée, le matelas est ainsi protégé. Notez que les alèses sont jetables ou lavables. Selon le modèle pour lequel vous avez opté, il n’est donc pas nécessaire de les jeter systématiquement après leur utilisation.

L’aération quotidienne du matelas

Pour favoriser la longévité de votre matelas, il est également primordial de lui garantir une bonne aération. Si celle-ci passe par l’association à un sommier, comme nous l’avons évoqué plus tôt, d’autres réflexes sont à adopter. Tout d’abord, il convient de laisser respirer votre matelas. Chaque matin, il est conseillé de rabattre le linge de lit au pied du matelas afin de le laisser s’aérer. Cette pratique est aussi bien bénéfique pour votre matelas que pour vous. N’hésitez donc pas à ouvrir la fenêtre afin que l’air de votre chambre se renouvelle. Prendre l’habitude de faire cela quotidiennement pendant quinze minutes sera sur long terme grandement favorable à votre matelas.

Une autre habitude à adopter consiste à retourner régulièrement votre matelas. Inverser la face sur laquelle vous dormez tous les trimestres permet ainsi d’éviter que l’usure ne soit trop rapide. Grâce à ce geste régulier, vous augmenterez ainsi significativement sa longévité.

En cas d’acquisition d’un matelas à face été et hiver, profitez de ces saisons pour réaliser le changement. Ce type de matelas offre l’avantage de proposer un confort adapté à chaque saison, notamment grâce à une régulation adaptée des températures. Le Matterhorn de Alpine+ pourrait aussi vous intéresser.

Respecter une hygiène classique mais régulière

Ils font partie des gestes les plus simples mais doivent impérativement être répétés à intervalles régulières pour conserver une hygiène idéale de votre matelas et de votre literie en général. Ainsi, qu’il s’agisse des draps, housses de couette, alèse ou drap-housse, vos linges de lit doivent être lavés régulièrement. Pour ces éléments il semblerait qu’une fréquence de lavage bimensuelle soit satisfaisante. Reste qu’il s’agit là d’une simple indication et qu’il faut adapter cela à différentes situations. De cette manière, une transpiration excessive lors du sommeil, une douche le matin plutôt que le soir ou encore des petits déjeuners au lit sont autant d’éléments à prendre en compte pour déterminer la fréquence de lavage la plus appropriée.

Outre le fait de passer à la machine à laver les différents draps et housses de protection, passer l’aspirateur afin de nettoyer la poussière est également important. Régulièrement, il faut ainsi passer délicatement l’aspirateur sur le matelas. Un passage hebdomadaire devrait convenir parfaitement. S’il vous est possible de gérer le niveau de puissance, favorisez un niveau assez faible de sorte d’éviter d’abîmer le matelas par une trop grande aspiration, notamment au niveau des coutures.

Traiter son matelas

De nos jours, la majorité des matelas vendus ont fait l’objet de traitement antiacariens et antibactériens. Si certains types de matelas bénéficient naturellement de ces propriétés, à l’image des matelas en latex, d’autres ont reçu des traitements chimiques. Les matelas en latex bénéficient également de propriétés hypoallergéniques : en cela ils conviennent parfaitement aux personnes sensibles aux allergies.

Pour les matelas dont les composants ne disposent pas naturellement de propriétés antibactériennes, des traitements leur sont appliqués. À titre d’exemple, on peut notamment évoquer le procédé Purotex. Ce traitement permet de limiter la prolifération des acariens grâce à l’action de micro-organismes vivants, appelés probiotiques.

Le principal avantage de ce traitement est justement le fait qu’il se base sur ces éléments naturels vivants. Son mode d’agissement est ainsi différent d’autres types de traitement dans la mesure où il ne repousse pas les acariens mais les élimine.  D’autre part, ces micro-organismes se régénèrent et se reproduisent rapidement, ce qui fait du traitement Purotex une solution plus efficace et plus durable que des traitements chimiques. Pour les traitements chimiques l’efficacité peut effectivement diminuer puisqu’avec le temps les bactéries s’adaptent et proposent donc une plus grande résistance.

Si toutefois votre matelas ne dispose pas de propriétés anti allergènes naturelles et qu’il n’a fait l’objet d’aucun traitement, il vous est possible de vous procurer des produits antibactériens. À titre d’exemple on peut citer la solution antiacarien développée par Sanytol et qui convient parfaitement à une application sur matelas. Testé en laboratoire, ce produit est conforme aux normes européennes d’efficacité antimicrobienne.

À retenir

  • Poser son matelas à même le sol va raccourcir sa durée de vie, notamment pour des raisons d’hygiène. Il est donc important de toujours associer l’utilisation d’un matelas à celle d’un sommier.
  • Outre sa fonction esthétique, le linge de lit sert à protéger les éléments constitutifs de la literie. Pour protéger son matelas à la fois contre la poussière et les fluides corporels, il est conseillé d’utiliser une alèse et un drap housse.
  • Quotidiennement, rabattre le linge de lit au pied du matelas pour l’aérer va être bénéfique pour celui-ci et pour le dormeur.
  • Retourner son matelas chaque trimestre va permettre de ralentir son usure.
  • En plus de laver régulièrement le linge de lit (toutes les deux semaines), passer l’aspirateur avec délicatesse sur le matelas va assurer une bonne hygiène.
  • Les matelas vendus sont en majorité traités antiacariens et antibactériens. On peut cependant traiter soi-même son matelas avec des produits spécifiques.
  • Les personnes sensibles aux allergies préfèreront les matelas en latex pour leur propriétés hypoallergéniques.

Ces matelas pourraient vous intéresser :