Quelle durée de vie pour son matelas ?

On entend souvent dire qu’une bonne literie peut accompagner vos nuits pendant une dizaine d’années en moyenne. Mais qu’en est-il réellement ? Cette indication, trop générale, est logiquement imprécise voire entièrement biaisée. La longévité du matelas varie effectivement selon sa constitution. Voici quelques indications qui vous permettront de vous faire une idée plus précise de l’espérance de vie de votre literie.

Une longévité fortement liée à la structure du matelas

Comme vous le savez, le matelas est un élément essentiel de la literie. La diversité des produits distribués par les fabricants vise à proposer à chacun un type de matelas qui soit adapté au confort recherché. On retrouve notamment des matelas à ressorts, en latex ou encore en mousse. Si cette distinction entre les matières et les technologies utilisées renvoient d’une part au confort proposé, elle mérite également de mettre en évidence la différence de longévité entre les modèles.

Les matelas à ressorts

Parmi les matelas à ressorts on retrouve trois sous-catégories principales que sont les matelas ressorts à fil continu, les matelas ressorts biconiques et les matelas ressorts ensachés. Chacun d’entre eux propose des avantages différents, à l’image d’une grande fermeté pour les matelas à fil continu, d’un soutien dynamique pour les ressorts biconiques ou d’une excellente indépendance de couchage concernant les ressorts ensachés.

Si les matelas à ressorts ont été pendant de nombreuses années les principaux types de matelas commercialisés, c’est notamment grâce à leur grande fiabilité. Pour les différents modèles évoqués, on distingue ainsi une longévité relativement élevée. Par sa constitution, le matelas ressorts à fil continu reste toutefois le moins durable. Son unique fil de fer qui constitue les ressorts du matelas est effectivement constamment sollicité, ce qui accentue son usure et atténue plus rapidement ses capacités d’amortissement. On accordera à ce type de matelas une longévité moyenne de l’ordre de 7 à 8 ans.

Les ressorts biconiques sont quant à eux des éléments distincts reliés entre eux. S’ils proposent une longévité plus importante, généralement proche d’une dizaine d’années maximum, ils ne confèrent pas un confort idéal. Le compromis réside alors entre leur longévité et la qualité d’accueil proposée. Entre les deux modèles évoqués, le principal élément qui met à mal leur longévité est le déplacement progressif des ressorts. Au fur et à mesure du temps, leur sollicitation régulière les amène à changer d’axe, ce qui a d’importantes répercussions sur le confort du matelas. Si dans un premier temps cela peut être une simple gêne, l’état du matelas peut s’aggraver et provoquer des douleurs. Il est donc important d’en changer dès que l’inconfort se fait ressentir.

Enfin, les matelas à ressorts ensachés sont à ce jour la technologie de ressorts la plus évoluée. Grâce à l’individualisation des ressorts, ce type de matelas propose un grand confort et une indépendance de couchage de grande qualité. En profitant de la séparation de chaque ressort, qui sont disposés dans des sachets individuels, la longévité de ces matelas est la plus importante pour les matelas à ressorts. Les ressorts sont en effet sollicités uniquement si le corps exerce une pression sur eux. Grâce à ce principe, les matelas à ressorts ensachés proposent à la fois un confort de plus grande qualité et une plus grande espérance de vie. On parle ici d’une longévité pouvant atteindre une quinzaine d’années.

Les matelas en latex

Grâce aux propriétés de résistance et de souplesse dont bénéficie le latex, les matelas en latex ont une durée de vie qui de manière générale s’approche des 10 ans. Toutefois, pour savoir si votre matelas sera confortable plutôt pendant 8 ou 12 années, des éléments sont à prendre en compte. Comme ce fut le cas pour les matelas à ressorts, on vous conseillera ici d’accorder une attention particulière à la constitution du matelas.

Un matelas en latex est constitué de latex, cela va de soit, mais il est important de noter d’où provient ce latex. C’est effectivement à ce niveau-là que vous pourrez vous faire une idée plus précise de la durée de vie de votre matelas. Si le latex synthétisé bénéficie de manière générale des mêmes propriétés que le latex naturel, il n’en reste pas moins le résultat d’une association entre de la sève d&hévéa, du pétrole et d’autres composants chimiques. L’accumulation des additifs utilisés pour obtenir le latex synthétique est alors la principale raison de sa plus faible qualité.

Pour bénéficier d’un matelas le plus confortable et le plus résistant possible, il est donc conseillé de favoriser des matelas dont la composition indique un pourcentage de latex naturel le plus élevé possible.

Pour qu’un matelas puisse être considéré comme réalisé en latex naturel, il faut qu’il témoigne d’un taux de latex naturel d’au moins 85%. Face à ces restrictions, des fabricants peuvent alors manquer de transparence pour vous vendre des produits d’une qualité moindre que celle qu’ils avancent. Pour prévenir ces abus, différents labels vous permettent de vous assurer d’une certaine fiabilité. On retrouve notamment les labels Oeko-Tex Standard 100 et Certification Eurolatex Eco-standard.

Les matelas en mousse

Concernant les matelas en mousse, ce qui prime pour déterminer leur longévité n’est autre que ce qu’on appelle la résilience. La résilience est la capacité du matelas à retrouver sa forme d’origine suite aux différents mouvements du dormeur. Plus la résilience du matelas sera élevée, plus il sera en mesure de vous garantir confort et résistance dans la durée. La résilience d’un matelas s’évalue selon sa densité. Généralement, la densité d’un matelas standard est comprise entre 20 et 25kg/m3.

C’est à ce point précis qu’il faut être attentif lors de l’achat de votre matelas. En privilégiant des matelas haute résilience, la longévité n’en sera que plus importante. On accorde l’appellation haute résilience aux matelas dont la densité est d’au moins 30kg/m3. Cela ne constitue cependant pas le niveau de qualité le plus élevé, certains matelas pouvant atteindre une densité de plus de 60kg/m3.

Avec une telle densité, la mousse est plus résistante et aura moins tendance à se déformer. Entre deux matelas aux densités différentes, la longévité peut ainsi passer du simple ou double. Une mousse standard dont la densité est de 23kg/m3 tiendra ainsi un peu plus de 5 ans tandis qu’un matelas à haute résilience se rapprochera de la douzaine d’années.

À retenir

  • La longévité d’un matelas dépend de la ou les technologies qu’il renferme.
  • Les matelas ressorts à fil continu offrent la durée de vie la moins longue : 7 à 8 ans.
  • Les matelas ressorts biconiques peuvent être utilisés jusqu’à 10 ans, mais il est important d’en changer dès que le confort est altéré, entraînant une gêne voire des douleurs.
  • Les matelas ressorts ensachés détiennent la meilleure technologie en matière de ressorts. Leur durée de vie est d’une quinzaine d’années.
  • Il est conseillé de remplacer son matelas latex tous les 10 ans en moyenne. Cependant un matelas latex entièrement synthétique ou avec une faible proportion de latex naturel aura une durée de vie moins importante.
  • La longévité des matelas mousse dépend de leur résilience, plus elle est élevée, plus le matelas aura une durée de vie longue. Ainsi, un matelas mousse de densité 23kg/m3 s’utilisera pendant seulement 5 ans, alors qu’un matelas d’une densité de plus de 30kg/m3 tiendra pendant une douzaine d’années.

Ces produits sont peut-être faits pour vous :